Certaines personnes pourraient penser que les flous sur les photos sont obligatoirement dus soit à une photo ratée ou bien à un floutage artificiel d’un visage par exemple, mais il existe aussi les « Flous Artistiques » volontairement exploités par des photographes et des retoucheurs de photos pour ajouter un plus à leurs photos et montages photos.
Il existe différents types de « Flous Artistiques », que l’on peut obtenir avec un bon appareil photo comme un bridge ou bien un reflex, le mieux étant d’utiliser un reflex.
On peut donc aussi reproduire ces effets de flous artificiellement par l’intermédiaire d’un logiciel de retouche d’images comme par exemple Photoshop, ou The Gimp.

Le flou d’arrière-plan :

L e flou le plus basique est le flou d’arrière-plan, qui est un jeu de profondeur de champ, le but étant de faire la mise au point sur le sujet à photographier afin que tout ce qui est derrière soit plus ou moins flou.
Le flou d’arrière-plan permet de mettre le sujet photographié en valeur, si le sujet est seul à être net sur la photo ; l’œil est directement attiré par le sujet et non par le reste du décor qui est complètement flou. Cette technique peut être très utile aussi si le décor n’est pas photogénique, comme par exemple si l’on fait un portrait sur un fond qui n’est pas spécialement beau, en ayant le fond flou, la photo sera belle quand même.
Technique: il suffi de régler l’ouverture du diaphragme selon la distance de netteté souhaitée et de faire la mise au point sur le sujet à photographier. Au plus l’ouverture est grande au plus la profondeur de champ est courte et donc les distances  de netteté sera courte et au plus les flous seront accentués. Au plus l’ouverture est petite au plus la profondeur de champ est longue ,  moins il y aura de zones floues et les flous seront moins accentués.

Le flou directionnel – L’effet filé :

Le « Flou Directionnel », appelé effet filé en photographie, et un flou de mouvement que l’on peut par exemple reproduire grâce à photoshop avec le filtre « Flou Directionnel ». C’est donc un flou créé par le mouvement lorsque l’on suit un objet en mouvement avec l’appareil, le but étant que le décor de fond de la photo soit complètement flou avec effet de mouvement et que l’objet (vélo, voiture, moto, bateau, ou autre, voire même une personne ou un animal) soit parfaitement net. Cependant sur les voitures et autre véhicule les roues restent souvent floues avec un effet de rotation ce qui accentue l’effet de vitesse.
Technique: (là je vous explique la technique avec les reflex de marque canon), il faute régler un temps de pause entre 1/40 et 1/80 ième de seconde, désactiver le stabilisateur s’il y en a un sur l’objectif qui est activé, régler la mise au point sur « AI SERVO », après vous devez suivre l’objet en mouvement de gauche à droite ou de droite à gauche en fonction du sens de déplacement du sujet que vous photographiez, et prendre la photo au moment souhaité.
Mais il faut savoir que cet effet est difficile à réaliser et que même les pros ont environ 90% d’échecs, il faut faire beaucoup de clichés pour en avoir quelques-uns de correct.

Le zooming – le flou radial :

Le flou radial est un flou qui part d’un point centré sur la photo pour remonter vers ses bords, ou bien l’inverse, qui part des bords de la photo pour venir vers un point centré sur la photo. L’exemple sur la photo ci-dessous, le point central c’est le centre de la cible, le rond rouge, et là donc le flou remonte vers les bords de la photo. Technique: elle consiste à faire une pause longue (adaptez le temps de pause en fonction de la luminosité) et donc de zoomer ou de dézoomer pendant la pause