Savoir-faire anciens et technologies modernes :

Les anciens, ont développé de multiples savoir-faire, qui ne nos jours se perdent, comme ce perd la mémoire des anciens.

Oui la technologie moderne permet de créer des objets ou autres que nous ne pouvions pas créer avant, ou permet de créer à échelle industrielle ce qui dans certains cas est indispensable dans une civilisation surpeuplée.

Mais cette technologie ne doit pas avoir vocation à effacer les savoir-faire anciens, mais à les assister, pour produire plus (quand c’est nécessaire bien sûr, pas dans un but de surconsommation), pour libérer femmes et hommes de tâches ingrates, mais pas pour remplacer l’homme, car l’homme n’est pas fait pour servir la technologie, mais la technologie doit être faite pour servir l’homme.

Construire de ses mains, c’est bien ce qui a permis à la civilisation de se bâtir, c’est aussi ce qui, dans bien des cas, permet à l’être de s’épanouir, c’est pourquoi ces savoir-faire doivent traverser le temps et sans avoir une date d’expiration. Ne serait-ce que pour le mémoire, l’histoire dont  les savoir-faire  font partie.

Tout  savoir-faire fait pour moi partie intégrante du patrimoine immatériel mondial, aucun patrimoine ne doit être laissé à l’abandon.

Transmettre ces savoir-faire, c’est lutter pour leur sauvegarde dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *